Le duplicate content (contenu dupliqué) désigne le fait de trouver un contenu identique sur différentes pages en interne d’un site ou sur d’autres sites. Ce vol de contenu texte est pénalisable pour Google. Il existe des outils de « Duplicate Content checker » afin de vérifier si un site comporte des pages avec du contenu volé autre part. https://www.copyscape.com/ est très simple, gratuit et utilisable sans inscription. Collez l’adresse du site, l’outil analysera toutes les pages et affichera la liste des pages avec pourcentage de texte dupliqué. Cliquez sur la page pour voir la zone de texte problématique. http://www.siteliner.com/ est également un très bon outil pour analyser le contenu dupliqué sur internet, comme pour Copyscape, indiquez l’adresse du site web pour voir quel texte est plagié.

Qu’est ce que le contenu dupliqué ?

Lorsque le même texte est retrouvé sur plusieurs pages appartenant ou pas à un même site internet, on parle de contenu dupliqué. Dans un souci de qualité, les moteurs de recherche comme Google, se chargent de repérer et de pénaliser ces cas de figures. Ainsi, les sites indexés comme renfermant du contenu dupliqués seront soit rétrogradés dans les résultats naturels, soit définitivement éliminés des moteurs de recherche.

Les différents types de contenu dupliqué

Ce phénomène peut se retrouver aussi bien entre les pages d’un même site qu’entre plusieurs sites différents.

Le contenu dupliqué interne

Dans le premier cas, il s’agit de contenu dupliqué interne. Cela advient généralement lorsque deux pages identiques sont crées sur un même site web avec deux adresses url différentes.

Très souvent, il s’agit d’une faute d’inattention ou d’une erreur de manipulation. Il suffit alors d’éliminer l’un des doublons.

Le contenu dupliqué externe

Dans le deuxième cas, c’est-à-dire lorsque le même contenu est retrouvé sur des pages de sites différents, il s’agit de contenu dupliqué externe et cela est assimilé à du plagiat.

Il peut s’agir de descriptions de produits entièrement reprises ou d’extraits d’articles intégralement copiés. Ces cas de duplications volontaires sont ceux qui sont activement traqués par les moteurs de recherche et sévèrement punis.

Cas particulier : l’url canonique

Dans le cas où vous devez absolument effectuer des copies de la même page pour la soumettre à différentes variations, une possibilité reste l’utilisation d’une url canonique.

Cette dernière indique aux moteurs de recherche quel est le contenu qui doit être utilisé comme référence et surtout indique une liaison volontaire entre plusieurs pages très similaires.

C’est très utile par exemple pour les sites de commerce où le même produit peut être référencé sous différentes catégories et plusieurs filtres.

Que faire si Google vous accuse de plagiat ?

Si du jour au lendemain, votre site internet disparaît des moteurs de recherche ou que votre référencement naturel chute drastiquement, il se peut que Google ait pensé que vous proposiez du contenu dupliqué et ait agit en conséquence.

Dans ce cas, connectez-vous au Google webmaster tool pour demander un nouvel examen de votre site web.

Et si lors de vos pérégrinations sur la toile, vous vous rendez compte qu’un tiers utilise votre contenu illégalement, rendez vous sur http://support.google.com/legal/ pour faire valoir vos droits.