Reading:
Le cocon sémantique dans une stratégie de Netlinking

Cocon sémantique netlinking SEO

Le cocon sémantique dans une stratégie de Netlinking

1 septembre 2020

Tous les experts du référencement naturel en France sont en accord sur un point : la meilleure manière d’organiser les pages d’un site web, c’est le cocon sémantique. Cette technique popularisé par Laurent Bourrelly a fait ses preuves à de nombreuses reprises, ces dix dernières années, pour des sites de tailles très diverses et servant des propos multiples, de l’e-commerce au site institutionnel. C’est une manière assez exigeante de créer un site web, néanmoins c’est aussi l’une des façons les plus logiques qui soient d’organiser les pages et leurs contenus, et de les relier les uns aux autres. Pourtant pour un site réalisé de cette manière, comme pour tout autre, on ne peut pas se passer de netlinking. Les backlinks restent l’un des éléments majeurs d’une stratégie de SEO.

Quels sont les intérêts du cocon sémantique pour le netlinking ?

Lorsque l’on a passé du temps à mettre au point un cocon sémantique, on a réussi à déterminer :

  • quels contenus constituent des nœuds sémantiques,
  • quels contenus peuvent conférer de la popularité aux autres,
  • quelles sont les thématiques principales du site,
  • quelles thématiques secondaires correspondent à chaque thématique principale.

En clair on dispose d’éléments très importants dans la mise en place d’une stratégie de netlinking sémantique efficace. En effet chaque thème est bien défini, avec un certain nombre de mots-clés et d’expression qui lui correspondent spécifiquement.

La configuration d’un cocon sémantique est précieuse

Cocon sémantique schéma exemple

Dans le schéma ci-dessus, qui représente l’ébauche d’un cocon sémantique, on trouve :

  1. la page d’accueil du site en bleu ; par exemple : la maison
  2. six pages dont les thématiques – et donc le vocabulaire – correspondent à cinq sous-thèmes qui se rapportent au 1er ; par exemple :
    • les équipements
    • la décoration
    • l’ameublement
    • le jardin
    • l’isolation
    • les travaux
  3. des pages filles, qui viennent donner plus d’information sur les thèmes qu’elles ont pour objectif de compléter ; par exemple, pour la page consacrée à l’ameublement :
    • la literie
    • le mobilier du salon
    • les meubles de cuisine
  4. des pages complémentaires, que l’on pourrait appeler petites-filles ; par exemple, pour reprendre la page consacrée à la literie :
    • lit pour bébé
    • lit évolutif
    • lits superposés
    • lit king size
  5. des pages annexes, qui viennent à leur tour apporter plus d’informations sur l’un des sujets ; par exemple, pour la page consacrée aux lits pour les bébés :
    • lits pliables
    • tours de lits et sécurité des lits pour bébés
    • nids d’anges et dors-bien

Le cocon sémantique est un exemple pour l’organisation des backlinks

Aujourd’hui le moteur de recherche numéro un au monde, Google, a pleinement intégré toutes les notions de la sémantique, cette science du langage qui se consacre au sens des mots. En clair, Googlebot comprend mieux la langue française, en ce sens qu’il est capable de déterminer si un contenu est proche d’un autre, et si les deux sont étroitement liés de part la signification des mots qui y sont écrits.

Comment prendre en compte le cocon sémantique pour le netlinking ?

Le cocon est l’aboutissement de ce que l’on pouvait imaginer de plus précis en matière d’organisation sémantique – au sens employé ci-dessus – des différentes pages formant un site internet. En clair, chaque thème est alimenté en sémantique par les pages qui lui sont liées. Cette organisation, il n’y a plus qu’à la reproduire pour réaliser ce que l’on pourrait appeler un cocon sémantique externe.

Ecrire pour un cocon sémantique externe

Pour rédiger les contenus de ce cocon externe, qui sera la matrice de la stratégie de netlinking, on écrira donc :

  1. des textes riches en vocabulaire concernant chaque thème principal
  2. des contenus sur chaque sous-thème (ceux des pages filles)
  3. des textes foisonnant de mots-clés correspondant aux thèmes des pages petites-filles
  4. des pages toujours aussi riches, sur des thèmes annexes

Organiser sa stratégie de backlinks

Désormais, il n’y a plus qu’à organiser sa linkwheel – la structure, le squelette de la stratégie – de manière à reproduire les liens sémantiques de page à page, tels qu’on les trouve dans le site que l’on souhaite voir gravir les positions jusqu’à la plus haute, dans les SERP.

Trouver des sites de qualité pour ses backlinks

Mais pour cela il est capital de trouver des sites correspondant à chaque thématique. Il n’est pas question de publier un contenu rédigé avec soin et qui a pour thème l’ameublement, sur un site qui parle d’autre chose. Or, il existe de nombreux sites sur la maison, la décoration, l’ameublement, voire les bébés, sur lesquels il est possible de publier des articles de qualité.

Dans le schéma suivant, chaque couleur correspond à un thème. Donc de la même manière que le site est configuré en fonction des différents thèmes, la linkwheel pourra prendre cette forme :

Cocon sémantique netlinking linkweel

Cette manière spécifique de faire du netlinking sémantique est à reproduire pour chacune des parties du cocon. Chaque page soeur est donc amenée à recevoir à son tour des liens depuis des sites choisis pour leurs thématiques, le tout formant un cocon externe.



0 Comments

    Laisser un commentaire

    Related Stories

    Arrow-up