Le netlinking fait partie des 3 piliers fondamentaux du SEO. Cette partie off-site de création de backlinks est très importante dans l’amélioration de la popularité d’un site web d’autant plus que Google la considère comme principal critère de notoriété.

Définition du netlinking

Le netlinking peut être défini comme l’ensemble des techniques visant à développer le nombre de liens (backlinks) pointant vers les pages d’un site internet. Ce travail est susceptible d’être accompli par les cybermarchands et propriétaires de sites vitrines, mais il est bien souvent mis en oeuvre par les experts du webmarketing qui se chargent d’améliorer pour le compte de ces professionnels la visibilité de leurs plateformes digitales.

C’est quoi un netlinking de qualité ?

Les origines du netlinking

D’une part, un netlinking SEO de qualité se traduit par l’obtention de liens qui améliorent le positionnement du site web bénéficiaire dans les résultats des moteurs de recherche (Bing, Yahoo, Google…), d’autre part il lui permet de développer mécaniquement son audience grâce au trafic issu directement des nouveaux backlinks. Ce deuxième aspect est quelque fois ignoré des personnes qui aspirent rapidement à développer la notoriété de leur boutique ou de leur blog. Initialement, le lien hypertexte permettait avant tout à l’internaute de naviguer sur les différentes pages d’un même site internet (lien interne) ou de découvrir de nouvelles plateformes. C’est pourquoi il doit conserver son ADN et avoir du sens, donner une valeur ajoutée au contenu proposé au lecteur en le dirigeant vers une autre page susceptible de lui apporter des réponses aux questions qu’il se pose. Là où le bât blesse aujourd’hui, c’est que les méthodes d’acquisition de liens qui fonctionnaient significativement il y a quelques années ne sont plus aussi efficaces voir peuvent s’avérer contre productives comme nous le verrons dans l’un des paragraphes suivants.

Les caractéristiques des bons liens

En premier lieu, un netlinking de qualité se matérialise par l’acquisition de liens ayant le potentiel de faire venir sur son site des prospects intéressés par ses informations, ses services ou ses produits. Par conséquent, ils doivent être principalement créés sur des plateformes de la même thématique, d’un univers proche ou le cas échéant d’une page fréquentée par un public qui pourrait porter une véritable attention pour les contenus publiés sur le site destinataire du lien hypertexte.

Ensuite, les backlinks en question doivent in fine contribuer à faire progresser le site internet bénéficiaire dans le classement des moteurs, en l’occurrence l’aider à gagner des positions sur des mots-clés ou expressions en rapport avec son activité. A titre d’exemple, l’accroissement du nombre de liens dont jouit un épaviste en ligne doit lui permettre de mieux figurer dans Google sur les requêtes suivantes : “épaviste auto”, “récupération d’épave”, “enlèvement d’épave”. Pour aller plus loin, on doit aussi évoquer l’importance de l’environnement du lien, à savoir le champ lexical qui l’entoure. En toute logique, le lien (et le contenu de sa page destination) auquel on fait référence présente des mots clés plus ou moins proches en termes de pertinence dans la phrase qui le précède ou celle qui le succède. Admettons qu’il s’agit d’un lien dont l’ancre est pièces auto. Dans l’idéal, on distingue avant ou après des occurrences similaires ou proches des suivantes : “achat”, “pièces détachées”, “automobile”, “amortissement”, “capteurs”, “carrosserie”, “climatisation”, “accessoires”…

Quels sont les effets que peut avoir un netlinking de mauvaise qualité ?

Il y a encore une décennie et des poussières, il pouvait largement suffire de créer artificiellement des liens sur des plateformes diverses et variées pour faire grimper les pages de son site internet dans les résultats des moteurs. Pour éviter de mettre en avant des adresses peu recommandables dont la notoriété ne semblait absolument pas naturelle, Google a travaillé sur l’amélioration de son algorithme et a notamment introduit “Pingouin” au printemps 2012. Les conséquences pour certains professionnels ayant abusé de techniques visant à booster grossièrement leur popularité ? Un déclassement de leurs pages voire une désindexation ! Cependant, les responsables pris la main dans le sac ont tout de même l’opportunité de restaurer leur visibilité en désavouant les liens ou en réussissant à conquérir des backlinks permettant de présenter un profil de liens plus qualitatif.

Nous avons commencé par faire allusion aux répercussions les plus fâcheuses pour ceux qui ne seraient pas passé sous les radars mais plus généralement, un netlinking de qualité moyenne voire médiocre n’a aucun effet sur les résultats du site qui en bénéfice. Votre site ecommerce possède uniquement des backlinks de forums / annuaires aux audiences faméliques, d’adresses dont les univers sont très éloignés ou encore de sites dont l’autorité est proche du néant ? Le travail que vous aurez effectué ou qui aura été concrétisé par un référenceur n’occasionnera aucune progression de votre activité dans les résultats de recherche !

Quelle est la meilleure stratégie de netlinking ?

Une stratégie personnalisée

La meilleure stratégie de netlinking est tout simplement un projet qui permet à celui qui le met en oeuvre d’atteindre ses objectifs en termes de positionnement ou de notoriété. Ces derniers peuvent être très contrastés selon les professionnels. Si certains visent avant tout à développer leur longue traîne, d’autres entreprises convoitent quant à elles des positionnements plus avantageux sur seulement quelques mots-clés très concurrentiels susceptibles de leur rapporter des visiteurs qui convertissent beaucoup. Ces mêmes mots-clés que des professionnels achètent en parallèle dans le cadre de campagnes sponsorisés (SEA), afin de combiner les effets du référencement payant et du référencement organique.

Les impératifs du netlinking

Néanmoins, tous ont intérêt à suivre plusieurs impératifs pour arriver à leurs fins. Comme nous l’avons évoqué, il est recommandé de glaner des liens sur des plateformes caractérisées par le même univers. De manière générale, un site de sport gagnera davantage en visibilité si des sites d’information de football ou de tennis font sa promotion, plutôt que des pages d’une boutique spécialisée dans le textile. La notion d’autorité doit ensuite retenir votre attention. Toujours dans le secteur sportif, il est préférable de voir son site internet loué par un seul média comme Lequipe.fr ou Sport24.com que de se voir octroyer une dizaine de liens émanant de petites adresses peu fréquentées, à l’instar des sites d’associations sportives du monde amateur.

Les ancres et la variétés des pages de destination

Toutes ces approches ne sont pas suffisantes, elles doivent être associées à une approche prudente qui vise à faire “penser” aux moteurs de recherche que les liens ont été créés naturellement. Pour ce faire, quand bien même vous êtes presque totalement à l’origine de leur apparition, vous devez faire en sorte qu’ils forment un profil de liens naturel. Les ancres utilisées doivent être diverses et variées, des liens doivent être en dofollow comme en nofollow, et ces derniers pointent aussi bien sur la page d’accueil que sur les pages profondes du site. Vaste projet, n’est-ce pas ? Imaginons qu’un distributeur de cosmétiques innovant soient subitement mis en avant par des laboratoires, des magazines de beauté ou encore des blogueuses influentes. Ces plateformes vont sans doute autant générer des liens optimisés comme cosmétique innovant mais aussi des backlinks sans mots-clés tels que « cliquez ici » ou « sur cette page ». Ils seront en dofollow comme en nofollow, certains guideront les internautes sur la page d’accueil du vendeur de cosmétiques tandis que d’autres pointeront vers les pages individuelles de chaque produit voire la page contact ou le forum.

D’autres critères pour un netlinking naturel

Toujours pour embrasser une philosophie d’acquisition de liens qui semble naturelle aux yeux des moteurs, il est judicieux de les créer progressivement plutôt que d’être à l’origine de nombreux backlinks sur une très courte période. Pensez encore aux médias référents, ils bénéficient de ces “recommandations” de la part des internautes qui les citent au quotidien et ne jouissent pas d’un afflux de centaines de liens avant de ne plus du tout en recevoir.

Un autre point nous semble important, qui plus est à l’heure où le trafic mobile explose, il s’agit de la géolocalisation croissante des requêtes. Idéalement, il vous faudra obtenir des backlinks constitués de mots-clés en rapport avec votre zone de chalandise, à moins que vous vous adressiez à une audience nationale voire internationale. Elaborer une stratégie de netlinking efficace et la mettre en oeuvre ne suffisent pas, il faut également suivre les résultats et effectuer des ajustements nécessaires. Imaginons par exemple que vous ayez négocié des échanges discrets de liens via un système de réseaux de blogs, il vous faut contrôler leur mise en place, leur indexation et leur maintien pour évaluer leurs effets dans le positionnement de votre site.

C’est quoi le « Link Baiting » ?

Faire des autres sites les ambassadeurs de son activité

Les spécialistes du webmarketing ont alors réalisé le constat suivant : même en s’efforçant de créer des liens de qualité, ils n’étaient pas certains de maximiser la visibilité d’un site, voire pire ils pouvaient nuire à son positionnement d’antan. Est apparu le link baiting (dont la traduction littérale est la “chasse aux liens”), une approche consistant à créer des contenus visant à inciter les entreprises / médias / associations… bref tous les autres sites web à vouloir spontanément faire la promotion de son site par l’intermédiaire d’un backlink. Diverses méthodes peuvent retenir votre attention et vous aider à éveiller la curiosité des autres sites, parfois même de vos concurrents qui auraient un intérêt à relayer vos productions qu’ils jugeraient singulières.

Des techniques de Link Baiting

Il s’agit par exemple la rédaction d’un livre blanc sur un sujet qui n’a pas forcément été traité ou le choix d’un angle atypique qui apporterait une valeur ajoutée à la littérature dans ce domaine. Nous pensons aussi à l’annonce d’informations inédites, démarche ô combien périlleuse à l’heure des réseaux sociaux et des chaines d’info en continue… mais qui sait, si vous disposez de sources bien informées, il demeure toujours possible de faire parler de son activité de cette façon !

Réaliser un Top d’articles, de vidéos ou d’images dédiés à un certain sujet peut en outre faire son effet et générer des backlinks. Bien entendu, il convient là aussi de se démarquer et de mettre en valeur son contenu pour qu’il soit suffisamment lu (bien référencé) et attractif (donc digeste et bien illustré). Les lacunes des français dans les langues étrangères sont paradoxalement une énième opportunité pour des entreprises hexagonales. En effet, de nombreux travaux qualitatifs produits par des sources étrangères peuvent être interprétés (ou plusieurs d’entre eux synthétisés dans une optique de curation) et mis en lumière par vos soins. Nombre d’entreprises ne s’efforcent même pas de rechercher des informations inédites en anglais, en espagnol ou dans d’autres langues et s’inspirent seulement des textes en français. Vos concurrents tombent peut être dans ce piège, alors vous auriez tort de ne pas en profiter ! Les forums sont enfin des plateformes où les internautes se questionnent et se renseignent, sans nécessairement la promotion des professionnels. En apportant des éclaircissement sur des problématiques diverses et variées, vous pourriez montrer à quel point des services / biens que votre entreprise promeut s’avère intéressants.